"Quiero hablar de un viaje que he estado haciendo, un viaje más allá de todas las fronteras conocidas..." James Cowan: "El sueño del cartógrafo", Península, 1997.

sábado, 11 de diciembre de 2010

Wikileaks y la reinvención del espacio público según el historiador Milad Doueihi (artículos en francés)

WikiLeaks, un feuilleton-réalité à l'échelle mondiale

LEMONDE | 06.12.10 | 14h03
"Cablegate" (nom donné par l'organisation WikiLeaks à sa dernière opération de publication de documents secrets) est sans doute le feuilleton de l'année, mais un feuilleton d'un type nouveau. Il se déroule un peu partout, sur tous les supports et dans une grande diversité de langues : presse écrite, sites Web, téléphone mobile, réseaux sociaux et télévision. On s'imagine même le groupe de volontaires qui a pris la défense de Bradley Manning, le soldat américain à l'origine du matériel publié par WikiLeaks, produire un film, à la manière de Social Network, afin de payer ses avocats.

Avec les documents de 250 ambassades américaines, chaque pays, grand et petit, riche et pauvre, guette, à travers sa presse et ses internautes, les détails qui lui reviennent. Un feuilleton donc à la fois global et local. Ce qui explique les choix de chacun des partenaires retenus par WikiLeaks : la priorité, dans les premiers jours, donnée au national.

S'il dévoile parfois des décisions politiques importantes, ce feuilleton peut aussi informer le public sur les susceptibilités de certains de ses dirigeants, offrant ainsi un mélange curieux, parfois même burlesque, entre le sérieux et les pages people. La politique est avant tout locale. Mais la politique du Net est globale. L'écart entre les deux se voit clairement, pour ne donner qu'un exemple, sur Twitter. Il suffit de suivre la balise #cabelgate pour apprécier ce mouvement entre le local et le global.

Les utilisateurs de Twitter présentent un titre, quelques mots descriptifs et surtout un lien vers le texte mentionné dans le "tweet". Le lecteur est libre d'en prendre connaissance et de vérifier le contenu si le sujet le séduit. Aucune mise en contexte, aucune explication. Le triomphe de la contrainte !

Diversité et richesse

C'est une véritable Babel mise en scène à travers le flux de Twitter par le feuilleton, mais une Babel qui n'est point le site d'une confusion. Loin de là. Il s'agit ici des éléments premiers de cette conversation élargie et qui, au fur et à mesure, modifie le politique en confrontant données, dialogues et interprétations dans un débat ouvert. Dans cette conversation, l'Etat est le tiers non pas exclu mais muet, car il parle un langage du secret dans une zone où le secret n'est plus admis.

Cablegate est un feuilleton-réalité qui montre non plus les effets néfastes du flux et de l'instantané, mais plutôt leur diversité et leur richesse. Sa diversité linguistique exhibe à celui qui veut voir les vraies dimensions de la géographie humaine du réseau. Cette géographie est souvent associée, dans la presse comme sur certains sites, à une cartographie interactive. A l'âge de la télé-réalité, WikiLeaks nous révèle une nouvelle adaptation du feuilleton à l'échelle mondiale. Mais cette fois, les vrais acteurs sont les internautes. Un premier épisode à suivre. p

Milad Doueihi, historien (Le grand débat)